- Somatopathe à Cesson-Sévigné (près de Rennes, France)

- Enseignant (de la somatopathie)

- Chercheur/Découvreur (en somatopathie)

- Professeur d'Aïkido. 5ème dan

- Musicien.  [ Mais où ce garçon trouve-t-il le temps !!! ]

.1.

Il observe (en 2010) que la structure osseuse garde en mémoire des contraintes physiques SANS que l'os ne soit modifié d'apparence. Ce phénomène est tout sauf exceptionnel puisqu'il est... universel. Universel pour tous les matériaux solides de cette galaxie et de celles d'à côté : peu de chances donc que les os soient la seule exception de l'Univers...

Expérience 1 : C'est plus une constatation qu'une expérience; observez la pile d'un pont en pierre, ou en béton, quand un gros camion chargé passe. Quelle est la différence notable quand le camion n'y est plus ? Manifestement aucune. Le poids du camion n'est pas suffisant pour écraser le pont, on ne voit rien de particulier, rien de différent. Il n'empêche que le camion y était bel et bien et exerçait une très très forte pression pendant un instant. Il ne viendrait à l'idée de personne d'affirmer que le pont est constamment vide de circulation sous prétexte que la pile du pont ne nous manifeste absolument rien de visible à l'œil !

Mais avec le temps, trop de passages de charges auront raison de la solidité du pont : le matériau se fatigue*... Il suffit d'attendre le temps qu'il faut.

* Remarque : même les os se fatiguent ! La médecine, la podologie, la kinésithérapie, connaissent très bien les « fractures de fatigue » ! Les chirurgiens de Napoléon ont cherché un traitement rapidement efficace afin que le fantassin retourne au plus tôt au combat...

Expérience 2 : Tapotez du bout des doigts sur un pied de chaise vide (flagrant si la chaise est en aluminium) et écoutez le son. Faites asseoir quelqu'un et recommencez à tapoter : le son est TRÈS différent. Normal, chaque pied supporte environ 1/4 du poids de la personne assise et ils se comportent différemment face aux petits impacts que vous lui imposez mais SANS QUE LE PIED NE SOIT MODIFIÉ DE FORME pour autant.

 

Remplacez maintenant le mot « pied de chaise » par « fémur », « omoplate » ou « cheville » et vous aurez tout compris du propos.

L'os, structure vivante, conserve une trace des contraintes mécaniques* qu'il a subi. Mais comme il n'est pas modifié dans sa forme, et s'il n'est pas fissuré, et s'il n'est pas fracturé, les imageries médicales modernes ne montrent RIEN d'autre qu'un os qui va très bien**. Les mains 'sentent' pourtant immédiatement la différence.

 

* par excès de poids, de sport, boiterie, chutes, coups, entorses, fractures, chirurgie, une croissance d'enfant ou d'ado trop rapide...

** « Votre poignet n'est ni cassé ni luxé, vous n'avez rien du tout ! TOUT VA BIEN ! ». « Oui, mais j'ai mal docteur ! ». « Vous n'avez RIEN je vous dis ! ». (Ça ne vous rappelle pas du vécu, par un proche ou par vous-même ?). « Oui mais moi j'ai très mal depuis des semaines, ça me réveille la nuit et ça passe pas ! ». « Je vais vous prescrire un peu de kiné et du Xxxyyy®. Massez votre poignet avec en attendant ! Au besoin on fera une infiltration ».

Ou bien : « Ce sont des douleurs de croissance, il n'y a pas grand chose à faire ! Attendez que ça passe... ». (Jamais entendu ça non plus ?).

Tout cela nous 'parle' de tensions INTRA-osseuses. Pas de l'INTER-osseux mais de l'INTRA-osseux, sans fracture ni déformation.

On relance le MRP contraint par cet intra-osseux anormal, l'intra-osseux disparaît tout de suite, et assez régulièrement la 'magie' de la chose fait que le soulagement peut être... immédiat ! ET LA MOBILITÉ DE L'ARTICULATION RECOUVRÉE SUR LE CHAMP ! Quel dommage pour toutes ces personnes et leur médecin de ne pas connaître la somatopathie.

Un peu plus bas dans la page, TROIS vidéos de mise en pratique de cet 'outil' des plus utile.

Attention : Le travail sur le MRP dans les contextes de Tensions Périostées (ou Tensions Intra-Osseuses, synonyme) n'a de sens qu'après un rééquilibrage complet et global du MRP global permis par la Méthode-MRP. Sinon, ce serait un effort aussi vain que partir à la recherche des décimales d'une division alors qu'elle est fausse dès son premier chiffre.

.2.

Grâce à ses solides connaissances de l'embryologie humaine, notre ami Serge a mis en lumière, la même année, les principes de fonctionnement de l'ensemble de la méthode somatopathique. (Méthode-Poyet de feu M. Poyet + somatopathie de M. Vernet + tensions périostiques ou intra-osseuses de ses propres observations).

Il confirme ainsi 'dans la foulée' 35 années de découvertes intuitives et expérimentales passées. 35 années de découvertes qui auraient pu être faites 35 ans plus tôt si, au lieu de s'obstiner à ouvrir des tonnes de livres d'anatomie, les pionniers avait eu la bonne idée d'ouvrir des livres d'embryologie !

 

.3.

 

Il a également permis de très remarquables avancées dans les contextes d'attitudes scoliotiques et de scolioses, y compris les scolioses idiopathiques*. Là également, l'embryogenèse étudiée par le menu débouche sur une application pratique des plus immédiates.

* « idiopathiques » : qualifient celles dont les spécialistes du sujet en ignorent les causes...

C'est encore mieux quand c'est vrai : plus bas dans la page, photos et radiographies de cas concrets.

M.  Serge MANIEY

Vous êtes ici :  Personnages >> Serge MANIEY 

'Travail périostique' sur Tensions périostiques, tensions intra-osseuses (synonyme)

. Exemple de libération immédiate d'une épaule, d'un coude et d'un poignet à amplitudes limitées. Ici, sur articulations saines et en bon état (donc cas facile).
. Gain immédiat de mobilité.
. Disparition immédiate de la douleur.

Cette technique ne 'guérit' pas l'arthrose et ne remplace pas les cartilages absents - personne ne sait le faire - mais quel dommage de s'en priver ! !

'Travail périostique', exemple 2

Exemple de libération immédiate d'un pied, d'une cheville et d'un genou à amplitudes limitées. Algiques et limités de très longue date (donc situation plus complexe).

. Gain immédiat de mobilité.
. Disparition immédiate de la douleur.

(Vidéo en 2 parties) :

Scoliose vraie. Scoliose idiopathique.  « idiopathique » signifie pour la médecine : « de cause inconnue »

Pour la somatopathie : ici, sur cette personne, implication de la chorde dorsale, c'est-à-dire origine ultra-précoce, in utero... Il ne sera pas précisé plus de détails techniques dans ce paragraphe. Bref : l'enfant arrive au monde avec un 'vice de construction' qui se manifestera beaucoup plus tard, lors de la finalisation architecturale du sujet. Les causes sont pré-existantes, se suffisent à elles seules et n'ont donc pas besoin de raisons supplémentaires et extérieures pour apparaître.

Ici, DEUX séances sur 6 MOIS. (Rappel : AUCUNE manipulation, torsion ou traction)

 Si la taille et la résolution de votre écran sont suffisantes vous noterez que la partie dorsale a reconstitué de l'os... (Possibilité de cliquer sur ces images pour zoomer sur un détail. Quelques instants d'attente parfois, le temps du chargement)

 « Qui pense que c'est impossible est remercié de ne pas décourager ceux qui savent faire » 

Autre exemple - en 3 images - de l'absence « bien connue » de lien

entre torsions diverses de colonne et (certains) appareils dentaires . . .

. . . ET également de l'effet placebo de la somatopathie dans ces cas-là

Ces 2 remarques sont à prendre au second degré bien sûr ! Preuves en images :

1ère visite chez le 'somato' : AVANT le desserrement de l'appareil dentaire mandibulaire

 Scoliose de 38° DEPUIS la pose de cet appareil... 

- l'axe vertical de la tête de cette jeune de 13 ans est décalé à gauche de plusieurs centimètres par rapport à la colonne

- la nuque est fortement asymétrique

APRÈS action de la SOMATOPATHIE...

(note : sans recours ici aux semelles orthopédiques, au corset ou à la kinésithérapie)

Images aimablement fournies par notre ami Serge.

(Ces photos sont également reprises dans la page

 Spécial...>>Spécial SCOLIOSES  pour illustrer cette rubrique. Une fois sur place : se reporter tout en bas du document au paragraphe consacré aux... rats scoliotiques)

APRÈS desserrement de l'appareil :

- amélioration visible ET spontanée de nos repères

Scolioses vraies. 2 autres exemples à récupération ultra-rapide. Malheureusement pas de radios à montrer à cette heure.

.1.. Le record de Serge Maniey observé à ce jour ? De 25° à 9°. En 1 séance, c'est-à-dire en 1 heure... Évidemment, c'est « grâce au corset » ! Plutôt que de bousculer un peu ses certitudes (les certitudes sont rassurantes), le spécialiste préfère s'en remettre à l'irrationnel, à savoir ici s'en remettre à la possibilité de corsets-magiques-à-effets-instantanés... Cela lui paraît plus crédible et raisonnable°° que de concevoir une véritable action intelligente du MRP au cœur du problème !

.2.. Un autre cas 'intéressant' ? De 30° à 17°, selon radiographie. En 1 séance également. L'orthopédiste breton a maintenu lui aussi que la gigantesque dérotation-express était obtenue « grâce au corset ». Sa jeune patiente sortait tout droit de chez le fabricant orthoprothésiste et venait de le porter pour venir le lui montrer, soit - manque de chance pour cette théorie - depuis... 45 mn tout au plus. Quant à l'écarteur de palais dans la bouche de la petite, évidemment : « Aucun rapport ! (+ rires) ».
Autre exemple d'incidence extérieure - parfois majeure - mais rejetée d'un revers de main (plus d'infos sur ce sujet précis à la page ''VIDEOS/SPÉCIAL SCOLIOSES'') et un autre exemple de corset-magique-à-effet-instantané...

°° Définition du mot « raisonnable » : « est raisonnable ce qui est conforme à la raison ».

 

« Si ta découverte est révolutionnaire, attends-toi à ce que 80% des gens n'y comprennent rien du tout ! CONTINUE ! »

Jeff Bezos, fondateur et PDG d'Amazon.

– Moi, je le trouve assez génial, cet « effet placebo » du MRP de la Somatopathie ! Pas vous ? (remarque au second degré, bien sûr) –

Attitude scoliotique

1 heure (à peine) sépare les deux photos(Le petit frère n'a pas eu le temps de finir son livre). Sans manipulations, évidemment.

Attitude scoliotique, exemple 2.

1 heure (à peine) sépare la photo de gauche de celle de droite. Sans manipulations, évidemment.

LUMBAGOS à répétition, TORTICOLIS à répétition, CERVICALGIES à répétition, résistants aux traitements classiques depuis 15 ans... et « d'origine mystérieuse »...

- Cervicalgies et lombalgies depuis 15 ans  [ Au vu de la photo de gauche, on se demande bien pourquoi ! ]
- Torticolis et lumbagos à répétition            [ Bizarre... comment cela est-il possible ?! ]
- Impossibilité de toucher ses propres pieds.
 (passif de nombreuses chutes et entorses)

- Réalignement immédiat et en douceur, sur l'heure.
- Mobilité et amplitude des cervicales recouvrées dans la séance.
- Possibilité de retoucher les pieds à nouveau.

Moins d'1 heure sépare la photo de gauche de celle de droite. Sans manipulations, torsions, tractions, évidemment.