33. SYNDROMES ROTULIENS
et autres " SYNFROMES DE L'ESSUIE-GLACES "

La somatopathie peut se révéler très pertinente alternative à ce que l'on entend habituellement :

1 - « Il n’y a pas grand-chose à faire ! »,

2 - « Peut-être des semelles orthopédiques ? »,

3 - « Faites des étirements ! » (mais par quel vice postural, ou autre soudains vices, des muscles seraient-ils en tension anormale, justement ?!)

4 - « On ne peut pas faire autrement, il faut opérer ! », drastique et irréversible.

Peut-être ! Mais le seul (et pire) risque étant le simple échec et considérant qu'il n'y a pas d'urgence vitale dans ce contexte : pourquoi ne pas tenter d'abord ce qui ne compromet rien du tout ? Ou bien l'on gagne, ou bien l'on ne perd rien du tout !